En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.

-De jolies gambettes !




Pour certaines d'entre nous, l'été est synonyme de jambes lourdes, rétention d’eau, … nos chevilles se mettent à enfler. Tout cela fait que les jambes sont gonflées, inconfortables, voire douloureuses.

Si vous avez tendance à gonfler, mieux vaut surveiller votre assiette. L'un des grands facteurs aggravants de la rétention d'eau est le sel alimentaire. En effet, celui-ci retient l'eau dans l'organisme, il est donc à limiter dans votre alimentation.

Pour retrouver de jolies gambettes, légères et fuselées ! Voici quelques conseils pour ne plus redouter cette saison.

Contrairement aux idées reçues, la rétention d'eau n'est pas due à une trop grande consommation d'eau. Vous en priver n'arrangera donc pas les choses. Seul un médecin peut, après diagnostic de la cause de votre œdème, vous recommander un régime comprenant une dose de liquides à ne pas dépasser.

Vous priver d'eau volontairement lorsque vous souffrez de rétention d'eau, notamment en été ou durant un voyage, vous risquez surtout une infection urinaire.

Si vos jambes sont gonflées, passez du temps les jambes étendues et surélevées (les pieds plus hauts que les hanches ou que le cœur). Ces positions favorisent le retour veineux (retour du sang des pieds vers le cœur).

La marche, la gymnastique ainsi que toutes les activités douces sont également préconisées.

En prévention pour les adeptes des huiles essentielles : Les huiles essentielles en massage sont une bonne idée pour soulager les jambes lourdes

En prévention :

2 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole dans une cuillère à café d’huile de macadamia, ou amande douce et massez-vous chaque jour en procédant par mouvements ascendants des chevilles vers les cuisses.

En traitement :

Mélanger à une huile végétale soit macadamia soit amande douce ou huile de rosier muscat dans un flacon de 50 ou 60 ml

40 gouttes d'huile essentielle de cyprès

20 gouttes d'huile essentielle de lentisque pistachier connues pour son effet décongestionnant et tonique circulatoire.

20 gouttes de menthe poivrée, qui va apporter un effet vasoconstricteur et frais.

Ensuite, vous pouvez masser votre jambe (de bas en haut, toujours pour relancer la circulation) avec une à deux fois par jour.

En traitement :

Les plantes proposées pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse (gonflement, douleur) sont le plus souvent choisies pour leur richesse en flavonoïdes. Elles peuvent être utilisées seules ou en association pour combiner leurs effets.

La vigne rouge contribue à améliorer la contention de la paroi veineuse et à diminuer sa perméabilité. Elle favorise également le retour du sang vers le cœur et les poumons. À cet effet, elle représente l’un des toniques veineux les plus actifs contre les jambes lourdes

Les extraits de feuilles de la vigne rouge contiennent des flavonoïdes (polyphénols) et une grande quantité d’anthocyanosides, qui ont des effets vasculoprotecteurs proches de ceux de la vitamine P. Deux essais cliniques ont montré l’efficacité des extraits de feuilles ou de pépins de vigne rouge dans le traitement des manifestations de l’insuffisance veineuse.

Cet usage est reconnu comme bien établi.

L'Hamamélis pour soulager insuffisance veineuse et jambes lourdes

Les feuilles et l’écorce de l’hamamélis contiennent une grande variété de tanins et de flavonoïdes.

On conseille en général l'hamamélis pour traiter les jambes lourdes et les hémorroïdes. Son action sur les varices et les phlébites est elle aussi reconnue.

Les tisanes :

- Le thé vert : la caféine, composant important du thé, lutte contre la rétention d'eau et augmente la dépense énergétique. Evitez-le après 15 heures si vous dormez mal.

- Le Frêne :  il est diurétique grâce à ses sels de potassium, et permet un drainage de l'eau en douceur.

- L'Orthosiphon : également appelé thé de Java, il possède une très forte action diurétique, mais qui s'exerce tout en douceur.

- Le Sureau : les baies et les fleurs de cet arbrisseau combattent l'excès d'eau qui infiltre les tissus corporels et stimulent l'ensemble du système hépatique.

- Le Pissenlit : cette plante stimule les reins pour les aider à éliminer l'eau.

- La Piloselle : contre la rétention d’eau en particulier contre les œdèmes en cette période de l’année, surtout au niveau des jambes, des mollets et des chevilles dès que le thermomètre dépasse un certain seuil.